Autant le dire tout de suite, il n’existe à l’heure actuelle aucun enseignement d’aucune obédience secrète qui peut se vanter de détenir une quelconque filiation d’origine égyptienne.

Je tiens à remercier ici le seul grand souverain Hiérophante, le Christ !

Je pense ému à Jean-Pascal Percheron, un grand alchimiste qui a œuvré, et qui écrit ceci dans son livre « Le livre d’Or de L’Alchimie » page 3 : « Toute apparition d’un groupe hiérarchisé, qui se prévaudrait d’initiation hermétique serait une imposture. »

nomeLa connaissance interne du langage hiéroglyphique demande d’être dans un état spirituel et physique spécial. « Car, ne vous y trompez pas, la majeure partie de la science antique provient d’infusion de l’esprit et nullement de résultats de mesures. » Jean-Gaston Bardet

Seules les personnes ayant reçu cela par une révélation directe peuvent apercevoir la lumière et l’enseignement Osirien. Ce n’est pas le marquis Joseph de Beauregard qui nous contredira. Lire une partie du livre de Jean-Pierre Giudicelli de Cressac-Bachelerie en cliquant ci-dessous :

Jean Pierre GIUDICELLI - Pour la Rose Rouge et la Croix d'or

Passons immédiatement à l’intérieur du centre duquel rayonne mille feux. Ce feu va nous éclairer de l’intérieur, si vous savez abandonner quelques instants votre conscience cérébrale et vous placer dans votre organe le plus précieux, le cœur ! D’après la pierre de Palerme et le papyrus de Turin, il y eut d’abord des dynasties divines, puis des « Vénérables », et enfin les compagnons d’Horus. Un grand mystère plane sur ces derniers, qui auraient régné à eux seuls plus de treize mille ans avant l’unification du pays par Ménès, premier roi historique. D’autre part, ainsi que le démontrent les monuments et la tradition, il y eut avant Ménès deux centres religieux importants : La ville double de Nekhen-Nekheb pour le royaume du Sud (attribué à Seth avec la couronne blanche) et la ville double de Dep et Pe pour le royaume du Nord (attribué à Horus avec la couronne rouge).

« Couronne rouge et couronne blanche entrelacées »
« Couronne rouge et couronne blanche entrelacées »

Nous ne pouvons pas faire une petite digression sur l’initié « Fulcanelli » qui parle des fils du soleil (si ce n’est pas des égyptiens, je me demande bien de qui peut-il s’agir). Ne suis-je pas moi-même « voyant » et « voyou » moi qui est passé mon enfance dans une banlieue parisienne… A la première page, il s’adresse aux « Frères d’Héliopolis ».

« De nos jours encore, les humbles, les misérables, les méprisés, les insoumis avides de liberté et d’indépendance, les proscrits, les errants et les nomades parlent l’argot, ce dialecte maudit, banni de la haute société, des nobles qui le sont si peu, des bourgeois repus et bien pensants, vautrés dans l’hermine de leur ignorance et de leur fatuité. L’argot reste le langage d’une minorité d’individus vivant en dehors des lois reçues, des conventions, des usages, du protocole, auxquels on applique l’épithète de voyous, c’est-à-dire de voyants, et celle, plus expressive encore, de Fils ou Enfants du Soleil. L’art gothique est, en effet, l’art got ou cot (Xo), l’art de la Lumière ou de l’Esprit. » FULCANELLI, « Le Mystère Des Cathédrales ».

Nous ne pouvons pas révéler totalement nos sources et nos moyens de communication, le pillage étant une spécialité de différentes personnes dans ce domaine ou plutôt de cette réelle « Mafia » spirituelle qui détruit tout. Nous essayons d’être le plus généreux possible envers les plus humbles et nos véritables frères dans la lumière qui n’ont pas besoin de faire partie d’un ordre initiatique quelconque, et qui recherchent la vérité, l’amour, et la connaissance.

blason-eze
Blason de la ville de Eze dans le livre de Schwaller de Lubicz « Le Temple de l’Homme »

fdelarosecroix
Manuscrit Rose-Croix

« Certains se sont même exprimés dans des congrès pythagoriciens, précisant qu’il existait une voie secrète pythagoricienne, donnant la certitude de l’immortalité » Page 56 de « La Rose Rouge et La Croix d’Or » de Jean-Pierre Giudicelli

« Non, je le jure par celui qui a transmis à notre âme la Tétractys en qui se trouve la source et la racine de l’éternelle nature » Transmis par le philosophe Jamblique, d’après Timée.

« I= le point générateur
II = le point généré par la division
III= le point généré par l’addition
Le IIII est la première solution complète des fonctions créatrices, donnant le premier état de procréation, puisqu’il est engendré par la multiplication première du II. Il est l’effet de cette cause.
C’est pourquoi le Tétragramme, la Tétractys, enfin tout ce que le symbolisme archaïque ou le symbolisme magique a exprimé par le nombre 4, signifie le terme final de la création, et le terme premier de l’existence manifestée de l’être. Car il renferme le secret de la première procréation, puisqu’il est la première figure stable : le carré. »
Schwaller de Lubicz

Un serment de secret est mentionné dans les deux premiers vers de l’Iéros Logos par Pythagore !

Ménès a été un roi natif d’Héliopolis, celui qui a unifié l’Égypte (souvenez vous du hiéroglyphe plus haut qui unit la couronne blanche et la couronne rouge). Les quatre grands centres initiatiques de l’Égypte furent : Héliopolis, Memphis, Hermopolis et Thèbes.

Le Neter suprême d’Héliopolis est « Atoum »  (Atome) tiens tiens… Les Neters évoquent les valeurs qui forment et régissent la matière, ils sont des aspects multiples de la création, une hiérarchie de qualités spécifiées. Voici que notre Neter ATOUM ou TOUM forme, crée la grande ennéade d’Héliopolis (du grec ennea, neuf). L’origine de l’Alchimie occidentale est Égyptienne !

Si l’on sait déchiffrer les Hiéroglyphiques d’Héliopolis, l’on sait faire l’œuvre, la pierre des philosophes. Et pourquoi donc, me direz-vous : parce que ennéade représentée à Héliopolis est la manifestation de quelque chose de beaucoup plus naturel et évident, mais que nous ne voyons plus. Le fœtus croît en 9 mois, comme le Neter Atoum Maître d’Héliopolis fabrique les 9 Neters ou l’ennéade !

« La logique vitale s’applique à la fonction relative ou vitale. Elle a sa loi précise, qui est la loi de genèse, dans la suprême expression naturelle et donnée par les phases de la genèse embryonnaire et fœtale de l’homme » Schwaller de Lubicz

Héliopolis donne toute la métaphysique de l’oeuvre cosmique, c’est-à-dire toutes les bases sur lesquelles le monde sensible va s’établir pour devenir accessible à l’intelligence humaine. La source divine de lumière, que nous nommons Râ, a son temple à Héliopolis. Râ ne peut agir directement dans la nature, c’est Atoum qui agit à sa place, et son corps matériel est l’Aten, LE GLOBE LUMINEUX APPARENT.

Fraternellement, à tout ceux qui recherchent la lumière Divine !

carte-heliopolis
Carte d’Héliopolis commandée par Napoléon Bonaparte.

Williams Quenoy et Alexis Cheval

LAISSER UN COMMENTAIRE